LA SIRENE AMOUREUSE

 

La sirène amoureuse

La sirène s'ennuyait tout au fond de la mer, ses compagnes la délaissaient, elle devint solitaire

Souvent elle pleurait et à plusieurs reprises en état de mélancolie, elle fut surprise

Elle demanda à la reine de partir pour voir la mer d'en haut

Car elle en avait assez de fixer le plafond tantôt bleu tantôt nuageux

La reine refusa car le destin des sirènes est de vivre aux fonds des eaux

Pour enchanter de leur voix les marins afin qu'ils puissent venir pêcher

Et ramener sur terre les précieux poissons qui nourrissent la population

Alors par une nuit sombre elle quitta le château pour nager vers l'aube

Elle se retrouva sur des rives sablonneuses où une ville merveilleuse dormait encore

Elle était là depuis un moment quand un jeune garçon la vit et s'arrêta

Ce fut le coup de foudre l'une et l'autre devinrent amoureux

Pendant des jours ils se courtisèrent mais à un moment

La sirène dit à son amant qu'elle devait retourner au creux des flots

Afin de prévenir la reine de ses intentions de vivre hors de l'eau

Comme il se doit la reine refusa elle la menaça même des plus grands malheurs

La sirène pensait à son amoureux tant elle était triste qu'un jour au petit matin

Elle s'envola pour la dernière fois vers le ciel pour y retrouver son soupirant

Elle s'était assise sur une pierre lisse pour attendre qu'il vienne

Il n'était pas loin car lui aussi se languissait

Ils se prirent l'un à l'autre et s'unirent dans un bonheur merveilleux

Puis doucement ils s'endormirent quand la petite sirène s'éveilla

Elle était seule son compagnon était parti pour le travail

C’est à ce moment qu'apparut la reine qui la somma de la suivre

Elle refusa la reine se fâcha et de nouveau lui ordonna de revenir

Comme elle ne voulait toujours pas,  de bronze elle la changea

Depuis son adorateur inconsolable, vient auprès d'elle soupirer

Tous les jours à Copenhague

Les gens qui les ont vus racontent même que la sirène de bronze

Verse elle aussi des larmes chaque fois que son amant doit l'abandonner pour retourner travailler

C’est ce que l'on dit, mais moi-même qui vit en cette ville

Je dois avouer que jamais je n'ai vu la petite sirène sangloter

Mais parfois la mer en furie se jette contre elle et tente de la ramener au fond des eaux

Sibelle

 

 

 

 

 

Découvrez la playlist chants de sirène avec Dominique Bouvier

4 votes. Moyenne 4.50 sur 5.

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.


Photo Cube


 

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site